Qui nous sommes

Une psychologue professionnelle et un consultant/coach, professeur d'arts martiaux et entrepreneur depuis plus de 30 ans, tous deux philosophes par passion et études, s'unissent pour aider les individus et les dirigeants plus particulièrement à répondre à leurs différentes problématiques telles qu’énumérées dans la rubrique « constat ».

 

Spécialistes des langages verbaux et non verbaux, notre efficacité réside dans notre capacité à vous restituer de bonnes routines compréhensibles par vous, le bon niveau d'information utile à votre communication et à votre cohérence interne pour un bon équilibre dans vos organisations, et pour un bon équilibre professionnel et familial, car les deux sont bien souvent liés. 

Nous avons ainsi décidé de devenir des "cultivateurs de champions du quotidien" : des personnes ordinaires capables d’être tout simplement eux-mêmes, en regagnant leurs espaces de liberté pour se jouer des déséquilibres inévitables. En d'autres termes, nous sommes devenus les co-concepteurs de la kaizenitude, des activateurs d'équilibre, qui consiste à vous sensibiliser pour adopter la meilleure (zen) attitude face au changement (kai), autrement dit adopter la posture juste pour gagner en audace et en sérénité (en « zénitude »), c'est à dire un style fluide vers une évolution vertueuse constante :

 

C'est l'art de l'adaptation et la force des petits pas ! Pour cela, nous nous inspirons des champions et activons vos 3 centres d'équilibre (psychique, physique et énergétique), 3 déclencheurs d'énergie positive qui vont alimenter vos désirs, un moral d'acier et des capacités d'action ! La kaizenitude est donc née pour que chacun trouve son équilibre avec la bonne "nourriture" (physique et psychique), indispensable pour tout individu et pour toute organisation en bonne santé, en aiguisant votre compréhension de vous-mêmes, des autres, de vos relations et en éloignant les facteurs perturbateurs de bien-être.

Nos expériences professionnelles

Une psy, philosophe, pragmatique, pratiquante d'arts martiaux

- Diplômée des Sciences Humaines et Sociales des Universités de Miskolc (Hongrie) en Littérature Moderne Hongroise et Ethnologie, et d’Aix-en-Provence, Philosophie Ancienne et Logique Modale, et Psychologie par le CERFPA de Nice, diplômée de DUT d’Aix-en-Provence en gestion des entreprises et management

- En exercice thérapeutique depuis 2002 et indépendante en cabinet depuis 2011 

- Ancienne manager commerciale en recrutement et travail temporaire Pays d’Aix 

- Conférencière et auteur du livre « Tous thérapeutes » (cliquez ICI pour le commander)

- Créatrice du Psymobile, la psychothérapie pour tous à domicile : http://www.psymobile.fr 

- Co-créatrice du concept Kaizenitude 

- Hongroise de naissance, passionnée des langues, de l’art et de la lecture. 

Andrea Debrecenni

 "Mon projet de Psymobile est une conviction qui exprime la nécessité urgente de faire le pas vers le monde et de sortir du cabinet neutre et/ou très personnel du thérapeute. Aller vers l’autre, c’est de le reconnaître dans sa dimension au quotidien et dans son environnement vie. De là, avancer par le mouvement de la pensée créatrice et des actions responsables pour faire un second pas vers la Kaizenitude. avec l’union d’un coach et d’une psy pour équilibrer les 3 axes fondamentaux de notre fonctionnement : le psychique, le physique et le nutritionnel. Respecter soi et les autres engendre automatiquement le respect de la vie et de la nature. Découvrir et faire découvrir les aspects de la nature humaine sous les angles différents et variés, est ma passion et mon métier. Chaque individu a sa singularité alors que nous nous ressemblons tous selon quelques principes incontournables. Reconnaître cela permet vivre le respect avec fluidité. Pour la transmission du savoir, j’utilise des différents canaux de communication et de réflexion : les séances individuelles ou en groupe, les stages, les conférences, le livre, les moments de discussion et de rencontre, la coopération au sein des entreprises. Mon cheval de bataille ? c’est de faire entendre que la vie n’est pas une question de vérité mais une réponse de bon sens. Cette perspective nous amène, en effet, sur les réflexions à court, à moyen et à long terme. Quelle est ma vérité ? qu’est-ce que le réel ? quels sont leur lien et leur cohérence ? Nous avons toute une vie pour apprendre sur nous et nos semblables, et chercher les langages appropriés et opportuns pour exprimer et rediffuser nos compréhensions. Depuis plus de 15 ans, j’ai œuvré auprès de plus de 400 personnes suivies pas mes soins, pour qu’elles trouvent la sérénité, la joie de vivre et la paix intérieure. Elles sont toutes thérapeutes car elles peuvent, en sortant de leur condition limitée, agir et interagir avec leurs mondes intérieur et extérieur. D’ailleurs, je consacre mes recherches à la découverte et la pratique de l’autonomie qui en mon sens est l’élément libérateur de nos peurs et nos maladies. Etre autonome, c’est d’être libre. C’est ainsi que dans tous les domaines de la vie, j’interviens, tantôt en tant que fédératrice de la paix intérieure et tantôt comme facilitatrice du lien social entre les individus, par l’écoute active et la parole bienveillante. Pour que la psychologie ne résonne pas seulement comme une analyse personnelle purement tournée sur son être, j’invite tous à l’utilisation des outils formidables de la Kaizenitude d’une façon pragmatique et au travers les mouvements nécessaires à la vie. Pour que la vie ne soit pas que pensée ou imaginée, vivez ! "

Un extrait de son livre « Tous thérapeutes » (cliquez ICI pour le commander)

« Nous vivons une époque forte intéressante d’un point de vue thérapeutique. Avez-vous remarqué que tout est thérapeutique ? Allumer une bougie, se relaxer, raconter sa vie, faire des shoppings, lire, échanger et discuter avec des amis, écouter de la musique… et la liste est longue. Tout peut être thérapeutique si l’on veut bien. Seulement, il y a une limite à ce « tout thérapeutique ». Pensons un instant, si tout était réellement thérapeutique tel que nous l’entendons partout, le monde serait guéri déjà depuis longtemps de ses maux, et la thérapie n’aurait absolument pas de raison d’être. Entendez-vous ce paradoxe ? La thérapie est un mot que je n’aime pas beaucoup parce qu’il est devenu un produit de marketing à travers lequel certains « thérapeutes » se servent pour s’enrichir au lieu d’être « au service du monde ». En revanche, il est important de le revaloriser, et pour le moment, il est utile de ne pas le remplacer par un autre mot pour garder un vocabulaire déjà familier qui nous permet de cheminer plus facilement au fil de la lecture. Quand nous disons « thérapie » nous pensons généralement aux binômes : thérapeute-patient, maladie-guérison, problème-solution. À travers ces binômes, nous créons la séparation de ce qui est Un ; et par ce même mouvement nous y introduisons les paradoxes. Il n’y a pas de séparation si nous comprenons que le thérapeute n’est autre qu’un patient en quête de soi, le patient est son propre thérapeute lors qu’il devient réellement patient car il n’est plus pressé, la maladie est une forme de guérison, le corps s’exprime dans son langage codé que nous avons la possibilité de comprendre ou d’ignorer, chaque problème contient d’une manière intrinsèque les solutions. De ce fait, aucun binôme n’existe. Tout est Un. À partir de ce postulat, nous pouvons envisager une réelle compréhension de ce qu’est la thérapie. Elle est servitude. » Ou « L’homme doit toujours choisir pour ne pas choir. Notre choix est notre part de liberté. Il est la garantie de nos principes démocratiques engageant nos responsabilités. Et si nous ne reconnaissons pas ce devoir envers nous-mêmes et les autres, c’est parce que nous nous sentons perdus dans le désert de notre ignorance. Nous manquons de repaire et de discernement entre ce que nous croyons de la réalité et ce qu’elle est en soi. Et par conséquent, nous sommes les proies des choix des autres. Et parce que nous subissons la vie, nous échouons bien trop souvent en répétant les mêmes erreurs. Le héros dans les contes a toujours le choix. Il est vrai que parfois, il doit choisir entre deux ou plusieurs choses difficiles à porter. Mais, il choisira le meilleur de toutes les possibilités qui se présentent à lui sur le moment. Plus large sera son pouvoir de discernement, plus nombreuses seront ses possibilités de choix et plus grand sera son espace de liberté. Nous nous sentons souvent perdus parce que nous nous éloignons des moments de crise où nous devons réactiver notre réflexe primaire de survie et de pulsions de vie. Aucun héros d’aucune histoire n’est resté dans un confort endormi. Son chemin est plein d’embûches et de dangers. Il sait pour quelle raison il se met en route en risquant bien souvent sa vie. Il a une mission qu’il connaît. Il est précis et concis. Il ne confond pas les moments de crise avec les moments d’agitation ou de dispute, inutiles dans son cheminement. » 

Un consultant-coach entrepreneur

- Ancien chef d'entreprise d'un cabinet de courtage d'assurance et d'investissements financiers depuis 1990 ayant employé jusqu'à plus d'une dizaine de collaborateurs

- En 2019 gérant d'un cabinet de courtage spécialisé dans l'immobilier et fondateur d'une startup "WAH" (We Are Heroes) avec ses 2 fils concernant la promotion du bénévolat et du sponsoring en faveur des associations

- Praticien PNL, Auto-Hypnose, Neuro-sémantique, Facilitation, CODEV 

- Formation Institute of NeuroCognitivism sur la gestion du stress et des équipes

- Formation à l'école de la Respiration d'Yvan Cam

- Auteur du livre "L'Art Martial, une Voie d'accomplissement personnel" (cliquez ICI pour le commander sur Amazon)

- Consultant/coach dans le cadre de l'association "Budoxygène 33" pour dirigeants et managers depuis 2014, spécialisé en intelligence émotionnelle

- Pratiquant d'arts martiaux depuis 1980 avec un titre de vice-champion de France de karaté jitsu en 2006 et professeur depuis 2014, fondateur de l'école Shoshin-DO (la voie de l'esprit du débutant)

Voici une présentation plus détaillée de son parcours et des événements qu'il a animé sur les liens suivants : 

http://www.dojo33140.com/pages/curiculum-vitae.html

http://www.dojo33140.com/pages/activites-entreprises.html

Hubert Maillard de la Morandais

"L'Art par passion - L'assurance par vocation ! Le véritable enjeu de mon parcours professionnel tout au long de mon existence est d'accompagner mes clients particuliers et chefs d'entreprise à gérer la complexité et le risque, à prendre la hauteur suffisante afin de ne pas céder à l'immédiateté (devenue la norme avec la disparition de l'écrit) les poussant à des décisions trop hâtives, en leur donnant au contraire les informations utiles et le temps de la réflexion pour mettre en place les solutions remplissant les objectifs évalués sereinement à court, moyen mais aussi long terme. En effet, en tant que chef d’entreprise depuis plus de 30 ans d’un cabinet de courtage d’assurance, en association avec mon père, et que j’ai étoffé de 2 à plus de 10 salariés, j’ai consacré mon métier à aider mes clients à mieux gérer leurs risques, les évaluer, et les circonscrire. L’assurance est d’ailleurs pour moi un magnifique exemple de coopération où la mutualisation des risques a permis le développement de nos économies en nous protégeant des coups durs. J’ai conjugué ma vie professionnelle en parallèle avec la pratique assidue des arts martiaux pour remporter en 2006 le titre de vice-champion de France en karaté Jitsu. Comme je l’indique dans l’extrait de mon livre ci-dessous, les arts martiaux m’ont apporté la capacité d’appréhender également le risque en le replaçant à sa juste valeur, et d’augmenter mes capacités d’adaptation dans un monde de plus en plus changeant. J'ai ainsi, depuis plus de 4 ans, développé une méthode de coaching mêlant notions managériales et développement de la conscience corporelle pour cultiver l'état d'esprit du « guerrier pacifique ». En effet, mon objectif poursuivi est d'améliorer votre capacité à mieux anticiper les risques, d'optimiser les notions de coopération, indispensable à la paix et à la sérénité en soi, mais aussi de faciliter l'agilité requise dans les entreprises d'aujourd'hui. De plus, mon passé de sportif de haut niveau y compris dans le tennis, représente un atout, car il m’a permis de comprendre que vous devez à des moments précis, lâcher votre analyse pour passer en mode inconscient, plus efficace lorsque la quantité d’informations et de contraintes deviennent trop importantes, et comment vous l’enseigner."

Un extrait de son livre « l’Art martial, une voie d’accomplissement personnel » (cliquez ICI pour le commander)

« C’est cela l’esprit d’entreprise (et en particuliers l’exercice dans un statut libéral dont je fais partie), c’est penser de toute façon que nous avons en nous-mêmes suffisamment de talents pour affronter tous les obstacles (quelque fois à l’extrême, je l’accorde, car les indépendants que je rencontre, bien que certains soient conscients de leur mauvaise protection sociale, ne se préoccupent souvent de leur prévoyance ou de leur retraite qu’en dernier ressort). A ce propos, l'assurance n'annule pas le risque : elle l'évalue, elle le mutualise, mais il demeure car l'aléa reste indispensable pour que le risque soit assurable, tel que me le rappellent mes cours de première année. S’il devenait certain, nous parlerions de contrat d’entretien... L’assurance nous fournit aussi, un bel exemple de solidarité très pragmatique que l'on peut chercher à développer également dans un dojo, et qui m’a été soufflé par le philosophe André Comte-Sponville lors d’une interview dans une revue professionnelle : « c'est une façon d'être égoïste ensemble et intelligemment pour affronter le risque et le rendre moins effrayant, plutôt que bêtement les uns contre les autres. » Il ajoute qu’il ne faut pas confondre solidarité et coopération, qui, seule, nous pousse à rendre nos relations plus abouties impliquant une responsabilité mutuelle d’entraide réciproque, à la générosité, pourtant indispensable, mais moins efficace sur le long terme ne rendant pas les individus suffisamment autonomes. Cette notion est aussi prégnante dans l’assurance que dans la pratique d’un Budo. » «… comme l’assurance, l’art martial passe d’une approche centrée sur nos vulnérabilités, l’évaluation des risques « structurels » (c'est-à-dire répétitifs, car liés à nos comportements ou à des conditions extérieures défavorables persistantes) ou/et « conjoncturels » (uniques, à un moment donné) auxquels nous sommes confrontés, vers la prise en compte et une valorisation de nos ressources individuelles et de nos capacités de réaction, pour savoir créer des solutions substitutives. C’est également le chemin de toute « résilience » : développer une stratégie adaptative pour sortir d’un grave traumatisme et négocier avec le stress de l’épreuve subie particulièrement éprouvante. Il est intéressant de souligner l’étymologie de ce terme de « résilience », qui vient du latin « resilire », le fait de « sauter en arrière » ou « se retirer de » (qui a donné « résilier » lorsqu’on se retire d’un contrat d’assurance par exemple), ce qui traduit : 1. Une résistance (résistance d’un métal à un choc) ; Sur le plan psychique, c’est notre capacité « d’encaisser » ; 2. De la flexibilité en nous dégageant du passé traumatique (« sauter hors » ou « en arrière » mais pas tout à fait au même endroit) pour nous diriger vers une liberté renouvelée et revenir à une vie « normale » ; Sur le plan psychique, c’est faire preuve de fluidité pour aller et venir dans le temps symbolique, donner un autre sens au passé pour lui substituer une nouvelle confiance dans l’avenir ; c’est aussi développer le sens de la clémence, du pardon pour ne pas investir notre énergie dans des ruminations hostiles ; 3. De la transformation pour rebondir malgré l’épreuve, continuer à avancer ; Sur le plan psychique, c’est notre capacité de sublimation, de créativité pour ne pas nous fixer sur les cicatrices et « retricoter les mailles déchirées ». »

ETES-VOUS PRÊT A PASSER A L'ACTION ?

RDV SKYPE OFFERT pour élucider votre problématique ou vérifier l'adéquation de vos objectifs avec vos actions correspondantes : un degré d'écart dans vos décisions et vos comportements peuvent changer la trajectoire de toute une vie !

Nous vous proposons un service d'accompagnement, selon vos besoins, pour vous permettre :

1. De faire un travail analytique personnel pour comprendre votre psychologie, vos valeurs et les forces qui vous ont façonné.

2. De trouver la paix intérieure en vidant le trop-plein émotionnel (peurs diverses, mauvaises perceptions).

3. De mieux comprendre le sens profond de votre vie, de votre quête existentielle ou de la place que vous voulez occuper et des rôles à remplir.

4. De mieux communiquer avec les autres, pardonner des proches.

5. De gagner en clarté sur vos projets pour prendre de meilleures décisions et définir des objectifs précis en accord avec vos aspirations,  élaborer une stratégie efficace et savoir par quoi commencer pour y parvenir.

Parce qu'il suffit d'un DÉCLIC au bon moment pour transformer votre existence !

© 2018 Kaizenitude - Tous droits réservés

Site créé par Comm' Julie

  • Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube