Quels soft-skills développer ? De quoi parle-t-on ?

Mis à jour : 4 sept. 2018

Ce sont des compétences comportementales, que nous devons cultiver toute notre vie toutes les formes d'intelligences de façon harmonieuse, dont l'intelligence émotionnelle est au cœur, avec l'exigence induite de l'intelligence relationnelle, situationnelle, éducationnelle, physique...


Si ces compétences sont présentes de manière plus ou moins consciente, elles sont essentielles dans notre vie tant privée que professionnelle, car elles sont au cœur de nos interactions. 


Malheureusement, les entreprises ne sont pas toujours conscientes des critères humains, pourtant prépondérants, dans la valeur de leur activité. Elles ne retiennent que des critères économiques avec les savoirs techniques ("compétences dures" par rapport aux "compétences douces" visées dans cet article). 


Avec l’évolution des technologies et l'émergence de l’intelligence artificielle, le marché du travail  va se transformer en profondeur. Quelles doivent être vos priorités en termes de développement des compétences ? Quelles seront celles qui feront la différence pour évoluer dans un environnement incertain et complexe ? Les compétences métiers ou techniques ne suffiront plus. Ces dernières devront être complétées par la capacité d'auto-apprentissage, de résilience de chacun pour continuer à évoluer.


Ainsi, tout entreprenant(e), chef d'entreprise ou manager de demain devra posséder des compétences difficilement mesurables mais néanmoins visibles et vitales.

Il devient donc nécessaire de faire le point sur ses compétences comportementales (ou "soft skills") car si elles ne sont pas quantifiables au même titre que les "hard skills" d'ordre technique validés souvent par des diplômes, elles sont pourtant prépondérantes pour entretenir qualitativement de bonnes relations avec nous-mêmes et avec les autres. 


En effet, malgré les progrès technologiques, les questions d'état d'être (qui suis-je ? quel est le sens de ma vie ? comment être heureux) sont toujours d'actualité. il s'agit de redécouvrir l'école du savoir-être avant le savoir-faire, comme à l'école platonicienne, car elle était le garant d'un bon citoyen en travaillant sur le contenant (la personne) de manière plus efficace que le contenu (l'information) qui peut changer tout le temps.


La prise de conscience de notre manque de compétence est la première étape pour nous former de façon efficace et durable. De plus, ces compétences "fondatrices" ont l'avantage de pouvoir être améliorées sans cesse. C'est la diversité de nos expériences, notre immersion répétitive et la qualité de nos échanges (car nous apprenons les uns des autres) qui fera la richesse de nos compétences comportementales.

 

La difficulté réside dans le fait de les évaluer, car justement elles sont par nature insaisissables, malléables et donc mouvantes en fonction de notre vécu, de nos interactions. Elles doivent être polies, remises en question sans cesse comme le guerrier ou le héros en suivant un cheminement, un périple qu'il ne pourra pas accomplir sans des guides autour de lui pour faciliter le "pas-sage".


Mais que sont ces « compétences douces » ? 

Elles relèvent de qualités socio-émotionnelles, comme l'écoute, le partage, l'empathie, l'adaptabilité, la gestion du stress, la créativité… et nous permettent d’interagir de manière efficace et harmonieuse. Ce sont des forces entraînantes pouvant faire émerger la dynamique collective. Mal perçues, ces forces peuvent devenir délétères et plombantes si nous n'y prêtons pas garde.


Dans l'article cité par http://www.sciencespo.fr/executive-education/le-manager-de-demain-sera-souple-ou-ne-sera-pas, "le Forum économique mondial", en se basant sur une étude menée dans 15 pays, a identifié les soft skills indispensables à l’horizon 2020 (cf. le tableau repris ci-dessous). Le podium est occupé par la résolution des problèmes complexes, la pensée critique et la créativité.


"Ces compétences correspondent à des besoins fondamentaux des entreprises : l’amélioration des processus de prise de décision, l’adaptation au changement, la faculté d’apporter des idées nouvelles.


Dans ce top 10 se trouvent aussi des compétences liées au management interne, la gestion des personnes et la coordination avec les autres, et celles orientées vers les interlocuteurs externes de l’entreprise, le souci du service client et la négociation; avec d’autres, telles que l’intelligence émotionnelle, le jugement et la prise de décision, la flexibilité cognitive. Cet ensemble de qualités dessine le portrait d’un leader capable de comprendre le monde qui l’entoure, de s’adapter et surtout de se connecter avec les autres."


Outre l'esprit critique et la créativité, notre capacité de communiquer et de collaborer sont les thèmes essentiels de la 2ième partie :

Tableau LES 10 COMPÉTENCES-CLÉS EN 2020

Résolution de problèmes complexes

Pensée critique

Créativité

Gestion des personnes  

Coordination avec les autres

Intelligence émotionnelle

Jugement et prise de décision

Souci du service client

Négociation

Flexibilité cognitive

(Source : Forum économique mondial)


Pour tout savoir sur les compétences du XXI siècle, téléchargez l'étude de l'UNESCO :  http://unesdoc.unesco.org/images/0024/002429/242996F.pdf


Il n'est jamais trop tard pour se former et oser se remettre en question pour se transformer. La nouvelle liberté trouvée va nous permettre plus de créativité, utile à tout progrès, dans une boucle sans fin. Dans cette recherche de liberté, nous devons sans cesse apprendre à voir, reconnaître et respecter la différence de chacun, pour nous en nourrir.


Ainsi l'élargissement de notre champs de conscience dans notre capacité d'interpréter les situations et notre adaptabilité pour savoir répondre à des événements imprévus déterminera la dynamique que nous allons mettre en œuvre, notre envie d’entreprendre, la confiance que nous avons en nous, et la capacité de nous engager, de coopérer avec autrui. Toutes ces compétences citées ci-dessus vont aiguiser notre esprit entreprenant, dynamiser nos actions, nos prises d’initiatives et la recherche proactive de solutions (dans un optimisme réaliste), et booster notre créativité. De cette façon, nous serons aussi plus influents et obtiendrons une efficacité collective renforcée, dans un cercle vertueux de confiance et de réciprocité. 


N'oubliez pas le rôle des neurones miroirs qui permettent de "lire" les émotions des autres : votre capacité à les gérer sera prépondérante pour transmettre vos messages de façon efficace, transmettre la confiance nécessaire et augmenter de potentiel de résilience pour "parer" à tout obstacle.


AINSI, LES « SOFT SKILLS » QUE TOUT RESPONSABLE SE DOIT DE DÉVELOPPER SONT ENTRE AUTRES :

• Faire preuve de leadership • Développer son réseau • Développer ses capacités relationnelles • Gérer son stress et impulser une dynamique positive • L’attention aux autres et la diplomatie • La pédagogie (expliquer, vulgariser, éclairer) • L’adaptabilité, la souplesse et la créativité


Pour appréhender ces compétences particulières, vous ne pouvez pas vous exonérer d'une conscience élargie sur le fonctionnement de votre corps, votre cœur et votre cerveau, en suivant notre programme faisant le lien permanent entre cette conscience et la manière de l'utiliser efficacement dans votre parcours professionnel.


Savoir développer ses pensées-émotions-comportements pour réussir, réaliser ses ambitions, c'est savoir agir sur sa volonté, sa motivation et sa détermination dans sa capacité d'auto-discipline, car l'effort, la contrainte sera inévitable pour atteindre votre objectif. Il n'y a pas de réussite sans changement, avec son lot de frustrations et d'inconforts, et sans nécessité de s'adapter aux diverses conditions rencontrées. Le liant de tout cela sera votre capacité à vous connecter au sens (cf extrait de mon livre) que vous donnerez à vos actions, qui alimentera toute la motivation dont vous aurez besoin pour maintenir le cap fixé (il devra répondre également au besoin de contribution et de connaissance de chaque individu).


Vous partagez notre analyse ?

Mais…

- Vous ne savez pas comment vous y prendre ou vous voulez être sûr d'utiliser la bonne manière ?

- Vous ne disposez pas encore des ressources nécessaires ou vous voulez être sûr que vous avez les capacités suffisantes pour y arriver ?

- Vous n'arrivez pas à estimer les bons objectifs, à interpréter divers messages somatiques ou vous vous voulez être sûr de vos décisions et de votre plan d'action ? Alors, nous vous disons à toute de suite pour un premier rendez-vous gratuit à votre convenance sans obligation en suivant ce lien : contact

10 vues

© 2020 Kaizenitude - Tous droits réservés

  • Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube